La compagnie

La compagnie de danse professionnelle à but non lucratif Fleuve | Espace Danse a été fondée en février 2006 par la chorégraphe, interprète, directrice artistique et enseignante Chantal Caron dans le but de créer, produire et diffuser des spectacles professionnels en danse contemporaine dans sa région immédiate, au Québec et ailleurs dans le monde.

Fleuve | Espace Danse est basée à Saint-Jean-Port-Joli et se démarque depuis ses débuts par le travail in situ de sa chorégraphe Chantal Caron car elle crée et performe à même le gravier des berges du St-Laurent. Compagnie de création en plein essor, Fleuve | Espace danse se taille une place de choix dans l’écologie de la danse au Québec.

L’équipe ayant fondé Fleuve | Espace Danse, de même que celle actuelle partage la conviction que la vision artistique de Chantal Caron est porteuse d’un fort potentiel de développement. Ensemble, ils relèvent le défi de donner vie à cette vision artistique et à faire en sorte que la compagnie de danse contemporaine Fleuve | Espace Danse puisse se développer dans sa  région d’origine pour ensuite se diffuser partout au Québec et ailleurs dans le monde.

 

Démarche artistique

La démarche de Caron s’inscrit dans la reconquête de l’imaginaire oublié de l’enfance. Elle s’inspire du fleuve, des oiseaux et de l’énergie des éléments de la nature y puisant toute la force nécessaire pour créer des propositions percutantes. Bien au-delà de la récurrence du propos, celui-ci donne à la chorégraphe la liberté nécessaire qui permet l’évolution de sa signature gestuelle.

Elle étire la faisabilité du geste exécuté par le danseur, cherchant à faire naître chez celui qui regarde l’étonnement, la fascination. Elle cherche la beauté sans compromis, hors le geste ou l’esthétique convenue. Son travail est rigoureux, demande au danseur un entraînement musclé et une solide formation en danse et notamment en ballet.

Pour Chantal Caron, la performance en extérieur est un choix délibéré, exploitant et mettant en valeur la scénographie naturelle. Bien au-delà de la contrainte, l’espace naturel est partie prenante des propositions jouant les rôles de scénographe et d’inspiration brute.  La directrice artistique se donne la liberté de parfois transposer le travail chorégraphique en extérieur pour être présentée en salle.